SHANNON x CRYO SANTÉ

IMG_2421

Je vous présente Shannon ! Un de mes très bons amis…

Shannon?
C’est le genre d’ami que l’on aime toujours avoir prés de soi, car il voit toujours du positif dans ce qui nous arrive ( ou pas ) et avec qui il est bon de se confier parce-que pour lui, il y a toujours un truc à partager. Pas un moment ou il refuse de mélanger les ambiances, les amis, les projets, les voyages…
Je n’ai malheureusement pas la possibilité de le voir très souvent car il travaille énormément, idem pour moi.

Bon et puis c’est aussi le copain avec qui j’aime bosser, parce que quand il s’agit de travailler, par-contre, il ne rigole plus. Et justement, dans le cadre de son travail il à ouvert un instut de Cryothérapie il y a quelques mois.

J’avais déjà entendu parler de ce type de thérapie mais ca ne me parlait pas plus que ça et en voyant l’instut de Shannon, j’ai pu ENFIN franchir le cap !

C’est le dernier phénomène forme & beauté en vogue ces derniers mois. Et personnellement la cryothérapie a su me séduire. Sur le papier elle semble idéale pour se sentir plus en forme que jamais, ni une ni deux je me sacrifie pour l’expérience!

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

La cryothérapie est une thérapie bien-être qui consiste à diffuser un froid sec, à l’aide de jets d’azote liquide, sur l’ensemble du corps.
En 4 mots: TRAITEMENT PAR LE FROID.
En gros, vous êtes enfermés dans une cabine dont la température peut atteindre -180° (celle-ci peut différer selon les centres de cryothérapie et les besoins), mais celle du corps reste stable..
L’objectif est simple, « la cryothérapie soigne, embellie, renforce et réénergise votre corps aussi bien que votre esprit ». La promesse est belle! En effet, avec le froid, des endorphines sont libérées. Par conséquent votre corps est stimulé, le stress se dissipe et les tensions & toxines disparaissent comme par magie.

À qui s’adresse la cryothérapie ?

– Les sportifs, de plus ou moins haut niveau.
– Les personnes atteintes de maladies ou pathologies diverses : arthrose, rhumatismes

Comment s’est passé ma séance ?

Aussiôt arrivée à l’institut je suis immédiatement tombé IN LOVE du lieu.
Mi centre de sport design/ Mi institut de beauté, c’est hyper calme et apaisant. Avant de passer par la cabine, un bilan de santé fut établi afin de déterminer les objectifs des séances et d’identifier d’éventuelles contre-indications.
Après cela, vient l’heure des explications. Shannon, me détaille le « traitement ».

Il est maintenant temps de passer en cabine!
Après avoir enfilé des chaussons, j’entre enfin dans le tube ou seule ma tête dépasse, c’est parti pour le froid.
L’écran digital derrière moi indique la température. Pendant que la cabine se refroidit, je dois effectuer des petits pas sur place.
Afin de détendre l’atmosphère Shannon me demanda de bouger les doigts et de faire deux trois tours sur moi-même ce qui s’avéra être très bénéfique car je ne sentais pas la sensation de froid.

En sortant de la cabine, je me sens déjà en pleine forme. Je me rhabille, pendant qu’un thé bien chaud m’attend. Bizarrement la sortie de la cabine n’est pas difficile. Je pensais être frigorifié. Finalement, ABSOLUMENT PAS.
Petit debrief avec Shannon, je ne ressens aucune douleur particulière et comme je vous le disais sur Instagram j’avais un sentiment de légèreté et de plénitude. J’avais l’impression de me réveiller après une nuit de 12H! Par-contre il y a une chose à laquelle je ne m’y attendais pas du tout, j’avais faim! Vraiment faim!
Logique, il m’expliqua juste après qu’une séance brûle environ 600 kcal… ( Alléluia !!! Moi qui cherchait à maigrir sans faire d’efforts )
Pour conclure :

– Si vous avez pour objectif de perdre du poids, vous pouvez combiner la cryothérapie avec une activité sportive et une alimentation saine.
– Si vous avez pour ojectif d’estomper vos douleurs : cryosanté dispose également d’une partie osthéopatie.

Vous l’aurez compris mes chéris, j’ai été plus qu’emballé par cette première séance. Pour ma part n’avais pas d’objectif précis, juste l’envie de profiter d’une nouvelle expérience. 1 semaine plus tard, je tire un bilan très positif et je compte y retourner d’ici la fin des vacances.
Je me suis rendu chez :

CryoSanté
9 rue Berthelot
92150 Suresnes

09 81 33 20 60

– Tarif d’une séance : 40€
– 10 séances : 340€

Foncez !!! L’équipe est super sympa et le gérant aussi!

Ridge’s Insights x CryoSanté.

IMG_2542

IMG_2535

IMG_2536

IMG_2537
IMG_2538

IMG_2539

IMG_2540

IMG_2541

RIDGE SWEET 25 (2)

Vendredi midi, on est entrés dans le vif du sujet.
Je n’ai rien programmé dans la matinée car je savais que tout le monde aurait eu envie de rester tranquille, dormir tard, profiter d’un petit déjeuner au bord de la piscine…

12h … Départ pour le désert de la Palmeraie, que vous avez vu et revu ( lors de mes précédents voyages ).

Nous avons fait du quad tout l’après-midi. Ce moment est passé à la vitesse de la lumière, nous nous sommes régalés dans tous les sens du terme et la moitié du temps, nous étions greffés à nos appareils photos pour immortaliser ce moment dans ce lieu, littéralement hors du commun…

21h00 … Départ pour le BÔ-ZIN

Alors si il y a un bien un endroit pour lequel j’ai littéralement craqué c’est bien ce resto.
Situé sur Route de L’Ourika, à la sortie de la ville, j’ai découvert les murs ocre-rouge du lieu et des l’entrée, l’atmosphère du restaurant donne le ton, un subtil mélange d’élégance et de convivialité.

Nous avons ensuite été conduits vers notre table, où nous avons très bien mangé. La cuisine est plutôt thaï, mais vous trouverez également quelques couscous et brochettes, ou autres plats internationaux.

En aparté : vous vous souvenez de mon poisson goûté a Las Vegas, j’ai été très content de pouvoir réitérer l’expérience a Marrakech. En effet, le bô-zin est un des rares restaurants du Maroc à proposer le fameux « Black Cod » : le cabillaud à peau noire, un des poissons les plus fins au monde.

Ensuite une fois le dîner achevé, les bougies soufflées, nous sommes passés à côté, sur la
piste de danse.

En effet, pour les inconditionnels de bon son, le Bô-Zin est un établissement incontournable à Marrakech . Le DJ résident sélectionne avec soin les morceaux qu’il diffuse en étant extrêmement attentif aux réactions du public. Et qui dit bonne musique dit grosse ambiance !
Ça a mis le feu (c’est le cas de le dire), ça a désacralisé l’ambiance et sans même attendre la fin du dîner, nous étions tous debout sur la piste à danser sur les morceaux qui passaient.

Nous avons passé la nuit sur la piste en face du dj à danser, danser et encore danser… ( Beaucoup trop bon )

Je pense qu’on a gêné tout le reste du restaurant, pour finalement les ambiancer tout comme nous.

Pour conclure ce fut une belle soirée, une très très belle soirée dont on se souviendra tous !

IMG_2508

IMG_2503

IMG_2506

IMG_2505

IMG_2509

IMG_2510

IMG_1734

IMG_2514

IMG_2512

IMG_2511

IMG_1690

IMG_1744

RIDGE’S SWEET 25

 

RIDGE’S SWEET 25 ( PART 1 )

 

Et voilà… J’ai 25 ans !
Je pense que j’ai tellement spammé tous mes réseaux avec le hashtag #Ridgesweet25 que vous n’avez pas pu passer à côté.
Depuis des mois, j’organisais cet événement aux côtés de ma mère, à Paris.

 

J’ai toujours adoré organiser des énormes fêtes pour la moindre occasion (demandez à n’importe quel parisien, les soirées de la rue Margueritte dans le 17ème lorsque je vivais encore sous le toit familial, il vous donnera mon prénom ahah).
Alors là, pour les 25 ans, je n’allais pas manquer à l’appel…
Mes envies étaient tellement démesurées que ma mère m’a souvent ramené à la réalité : « Ridge, on parle de ton anniversaire, pas de ton mariage ».

« Oui, mais à l’heure actuelle, je ne suis toujours pas passé par la case mariage, alors faisons comme ci ! ».
Je suis ultra perfectionniste pour tout, un défaut pour certains qui me reprochent d’être trop exigeant et de me pourrir la vie pour des détails, une qualité pour d’autres.
Pour ceux qui suivent la série Suits, j’ai un peu la même philosophie qu’Harvey Specter : pourquoi me contenter de ce que je sais/peux faire alors que je peux, au moins tenter, d’atteindre un objectif encore plus élevé ?
J’aurais pu organiser une énième soirée resto/boite à Paris, mais cette fois, j’avais envie d’amener mes proches dans mon deuxième pays, celui qui me constitue également, leur faire vivre les délicieux moments que je passe là-bas. J’avais envie de soleil, de chaleur mais surtout d’un souvenir mémorable.

Donc tout comme un mariage, en petit comité, ma mère et moi nous sommes chargés de tout : du choix des lieux, des diverses réservations, du choix des menus, de la déco, etc etc…
Vous allez rire mais je pousse ma mère à en faire son job, elle est tellement douée pour ça et je pense sincèrement que je tiens mon côté perfectionniste d’elle.

Et pour tout finaliser sur place et surtout me retrouver entre amis, en noyau dur, je suis arrivé sur place avec mes deux meilleurs amis Yaron et Manon qui sont toujours à mes côtés dans les moments importants, quelques heures avant l’arrivée de mes amis.

 

La plupart de mes amis sont arrivés jeudi soir.
Nous étions tous logés à la villa Dar Moucha, un petit havre de paix situé dans la palmeraie.
Pour démarrer en douceur car je sais qu’après une semaine de travail, on a plutôt tendance à vouloir se détendre les pieds sur la table ou boire un verre à la cool.

J’ai loué une villa car j’ai beaucoup de mal avec les riads en général, je suis un peu claustrophobe et j’ai du mal en étant à Marrakech à ne pas être en plein air. Ou en tous cas dans une pièce dépourvue d’une fenêtre qui donne sur l’extérieur. Cette villa était d’une beauté à couper le souffle : un savant mélange entre un style contemporain et un style oriental, le tout parsemé de quelques touches hébraïques.
Il y a plusieurs étages et le toit n’est pas couvert : la lumière entre et on respire !
Au dernier étage une terrasse avec vue sur la palmeraie au loin.

Nous avons démarré avec un apéritif sur l’îlot a l’intérieur de la piscine, au départ au calme histoire que les gens fassent connaissance. C’est toujours un risque d’inviter des personnes qui ne se connaissent pas et en même temps tellement excitant d’introduire ses différentes bandes les unes aux autres.
Et là, un groupe de gnawa ( troupe de musique orientale ) est arrivé pour briser la glace et ambiancer tout le monde.
J’ai été étonné car tout le monde s’est pris au jeu très vite et il faut admettre que Yaron, mon meilleur ami a donné le ton en se laissant séduire par les morceaux populaires de ce pays.

Je n’avais pas fait de plans de table, je trouve que c’est le truc le plus lourd du monde et je suis le premier à intervertir les noms aussi bien aux grands repas de famille qu’aux événements médias pour me retrouver à côté de la personne avec qui j’ai envie de discuter. Le mec relou, c’est moi.
Et bien figurez-vous que tout le monde s’est naturellement installé sans chipoter, et quant bien même tous les gens ne se connaissaient pas forcément, le fait de s’être posés instinctivement sans être contraints de le faire à cause d’une place à leurs noms, a mis les gens à l’aise.

Entre chaque plats, nous augmentions la musique pour danser autour des tables.
La playlist était un mix de deep house et de rap us, j’avais envie d’un mood qui plongeait mes invités dans mon univers.. alors nous avions choisi des morceaux hyper populaires même en France (genre Dj Khaled, Drake et compagnie…).

Après le dîner nous avons improvisé une petite baignade de minuit jusqu’au alentours de 03h du matin.

Nous n’avons pas pousser car le lendemain le rendez-vous était donné tôt pour une demi-journée dans le désert…
Le mood était bon, le week-end s’annonçait bien. Très bien !

 

7D1E8C14-286A-4A95-B1A8-DBC1E6E0A15B

 

IMG_2148

 

3308A065-CFA1-4F0F-AEA5-88A33CC8B93D

 

IMG_1730

 

A LITTLE DRINK WITH ERIK

NAMASTÉ,

ERIK… Un prénom qui nous évoque la noblesse, le raffinement.

Vous vous souvenez de lui? Je l’avais rencontré au défilé Songzio.
Mannequin et bloggeur de profession, il a notamment posé pour des campagnes publicitaires pour Calvin Klein, Boda Sklins, Nikben Swimwear ou encore Daniel Wellington.

image

 

Il est toujours à la pointe des tendances et forcément un guide de mes inspirations vestimentaires. Il a décidé aujourd’hui de vous faire partager son univers et sa ville coup de coeur ; palais de son enfance et échappatoire de la vie stressante parisienne : Stockholm.

Quoi de mieux que la Suède pour refaire le plein d’inspiration? Une trêve idéale nourrie par la beauté de la ville, la sérénité de la campagne et les bienfaits de bains glacés dans un lac après un sauna; un conte de fée ou le temps se fige et les soucis disparaissent comme par magie…

J’ai rédigé cette interview en anglais.

Erik Forsgren, he’s mostly the kind of guy who inspires others with his own look and his extraordinary lifestyle… Very charismatic he extrudes a sort of Chuck Bass’s aura.

Brilliant, talented and sparkling, Erik is far away from the stereotype of a Model, he’s entrepreneur and workouts addicted in his spare time.

He wants to roll up his sleeves up, to gain more independence, he has an insatiable appetite for work.

His universe is ludic, shifted, rock and soft, around the same themes « life-style, fashion, photograpy, art, travelling » which was at the beggining an logbook for share « Moments from life » becomes the main reference of Stockholm’s socialites, he’s a self-made man, always full of good style advice.

Forsgren is always in a good mood, his simplicity have enthroned him as a supreme influencer, Erik’s friends are handsome and his travels are faraway. The symptoms of a period…
Erik opens the doors of his world. The world of influent people 2.0
Real bible alive for the clothes’s amateurs, Forsgren is always on the look-out of new trendy.

And the internaut is fond, he is now courted by several brands.

His desires, his crushes… Short, Erik’s timeline on Instagram looks like a kind of digest from Martine’s books in 2016 version at Stockholm.
I cite : Erik in Stockholm, Erik in London, Erik in Cancun, Erik in L.A, Erik in Bali, Erik plays football…

image

 

1) Who is Erik Forsgren ? Where does he come from ?
Calm nice guy from north Sweden, moved down to the capital Stockholm about one year ago.

 

2) Where can we meet you in town ?
On the gym crossfit arum

 

3) What is your favorite area in Stockholm ?
Old town of Stockholm

 

4) A favorite brand ?
Acne studios, A days march, Tiger of Sweden

 

5) You are rather sneakers or shoes ?
Can’t choose, depends on outfit

 

6) In which area do advise me to live if I come one weekend in Stockholm ?
In the center, around Hötorget

 

7) A place for drink or dance ?
Usine or Mr French

 

 

8) Where do you take your style inspiration ?
From other inspiring people , tumblr and Instagram accounts

 

9) What made you decide to pursue a career in fashion?
I’ve always liked fashion but worked as a painter before and just to try something new

 

10) What do you think are the current and future trends in fashion?
More personal pins and patches to do your own apparel unique

 

11) Define “Fashion.”
For me it’s just what I think is looking good and feel comfortable in. It’s a part of how you are.

 

12) How would you describe your personal style?
I really like to mix up styles, like having a rough biker jacket and a pair of suit trousers.

 

13) How would you deal with an arrogant client?
I’m always calm and haven’t had any problem of that kind.

 

14) What is you favorite memory since you’ve started modeling?
I love the travels to LA and I will be there in May for work! I’m so excited.

 

15) A proverb ?
Treat others how you want to be treated.

 

Thanks for this interview, I hope to see you soon in Paris,

Ridge Diangana

 

image

Processed with VSCOcam with f2 preset

BE MY GUIDE IN COACHELLA

Chers lecteurs,

 

C’est avec une immense joie que je rédige cet article.

Effectivement, j’étais en Californie il y a quelques jours à l’occasion de mon trip Américain et j’aimerais vous partager le coup de coeur que j’ai eu pour cet état.

 

Le voyage débute par une petite escale à LA, 3 jours seulement pour découvrir cette ville gigantesque. Avec l’aide d’un ami, qui connaît très bien les lieux, je me suis appliqué à optimiser ce début de séjour, pour voir l’essentiel, ainsi je vous propose ces conseils, qui présentent l’organisation à adopter et les lieux incontournables que j’ai choisi de visiter.

 

Alors, que doit-on faire pour profiter de Los Angeles en 3 jours top chrono ?

 

Pour être claire et franc avec vous : partir à LA sans conduire une voiture c’est comme vouloir visiter Paris sans jamais prendre le métro. Bête et quasi impossible, dans la 2eme plus grande ville des Etats-Unis. Alors, quand vous êtes sur Beverly Hills, vous pensez « Ah ! On doit bientôt arriver à la plage alors ! » Que neni ! Ce boulevard, par exemple, fait 140 km de long… Alors, louez votre véhicule et prévoyez un GPS.

La ville est si étendue, qu’il est impératif de connaitre ses adresses au préalable au risque de vous balader des heures sans tomber sur LE truc qui vous fera de l’oeil.
WESTWOOD

A deux pas de Beverly hills c’est LE quartier  » branché  » de L.A
C’est dans ce quartier que j’ai atterri lors de mon séjour. L’ambiance est détendue et les boutiques ferment plus tard. Nous avons opté pour un appart totalement bohème.

 

VENICE
Si vous pouvez trouver un logement dans ce coin là, FONCEZ  : c’est le top !
Il faut juste apprécier la vibe « Hippie ».
Afin de chiller comme il se doit dans ce quartier de kiffeurs, vous pouvez prendre une énorme part de pizza et partez voir le coucher de soleil sur la plage. Ces pizzas sont d’un autre monde, elles font l’unanimité.

 

MELROSE
Melrose Avenue : mythique ! Parcourez l’avenue à pieds si vous voulez faire quelques boutiques de fringues vintage toutes plus stylées les unes que les autres.
Melrose compte aussi une multitude de cafés en place où les stars viennent se poser. Comme par exemple l’Urth Café, particulièrement stylé, où nous avons fait un petit sitting.
Il y a egalement de nombreux murs décorés, c’est très sympa pour y faire quelques photos.

 

BEVERLY HILLS
Pour ma part ce n’est pas le spot le plus intéressant mais ça mérite un pèlerinage ne serait-ce que pour son nom.
J’ai littéralement adoré Rodeo Drive c’est une sorte de Place Vendôme mais avec quasiment personne dans la rue ! Uniquement des touristes comme moi qui prenaient des photos. Bon, il faut quand préciser que la plupart des magasins sont uniquement sur rendez-vous du coup je pense qu’on ne vient pas sur Rodéo Drive par hasard quand on n’est pas touriste… Enfin sauf si vous avez Bill Gates sous la main.
MALIBU

C’est assez loin du centre ville et à 30 minutes environ de Santa Monica en voiture. Mais ça en vaut le détour ! Pour ma part je me suis baladé sur la jetée principale de cette petite ville très charmante et je suis tombé sur une vue à en couper le souffle. La plage, en bas, est sauvage, faite d’énormes rochers graphiques et de vagues qui viennent se casser dessus. Avec de la chance, vous verrez des dauphins nager tranquillement au bord. Ce spot est connu des photographes qui y font des shootings photo.

 

SANTA MONICA
Plein de choses à faire ici ! Alors garez votre voiture dans l’un des parkings publics et baladez-vous sur le pier, c’est l’une des attractions les plus cotées de la ville.

En gros, il s’agit d’un parc d’attraction de quelque mètres carrés élevés sur pilotis géants au-dessus de la mer, de stands en tous genres (souvenirs, churros), de gens à la masse qui se déguisent pour vous faire un show en freelance des plus épatants et très drôle, il fait parti des lieux incontournables à visiter!

 

HOLLYWOOD

Passez également par l’incontournable Hollywood Bd. La nuit, les lumières et les individus un peu farfelus, déguisés en stars, vous projettent dans un monde complètement décalé, fait de paillettes, de bruit et de lumières. Mais bon, une fois qu’on a vu le Walk of Fame (les étoiles des stars au sol) et pris quelques photos, ça ne vaut pas le coup de rester des heures. Prévoyez une heure ou deux.

 

UNIVERSAL CITY
C’est dans cette vallée gigantesque que se trouve un autre parc d’attractions, qui abrite lui les Studios Universal, les décors sont ouverts aux publics et chaque attraction est bâtie sur le thème d’un film célèbre (Retour vers le futur, Jurrassic Park, Waterworld…).
Le MUST DU MUST, j’ai adoré !!! #majormoment

 

LACMA

C’est un méga musée, il est tellement grand et ses lampadaires extérieur sont à couper le souffle!

 

Dernier hotspots à faire :

En voiture, tentez une balade entre les magnifiques villas qui montent petit à petit sur les collines, au feeling, et vous allez pouvoir vous rapprocher subtilement. Je n’ai pas l’itinéraire, mais si vous voyez des asiatiques en voiture monter, suivez- les ! ça sent le touriste qui connaît le bon plan ! (ils sont forts ces chinois)

 

Concernant les restos, je vous recommande les restaurants suivants :

Katana
8439 Sunset Blvd, West Hollywood, CA 90069

Nobu Malibu
22706 Pacific Coast Hwy, Malibu, CA 90265

 

Ce voyage à Los Angeles, m’a fait complètement changer d’opinion sur cette ville que j’aimais bien, mais sans plus..

Voilà. Comme je vous le disais en intro, ce n’est qu’une infime partie de ce qu’il y a à faire à Los Angeles donc je me suis juste concentré sur mes coups de cœur. Si vous avez des questions ou besoin de précisions surtout n’hésitez pas.

image

image

image

image

image

image

Processed with VSCO with m3 preset

image

image

image

Jeudi 14 Avril 2016 – Las Vegas

 

Arrivée aux aurores, on se fait tout beau et on file sur le Strip de Vegas, la rue de toutes les attractions. On commence par traverser le boulevard à pieds histoire d’avoir un bon aperçu. C’est plein de lumières et de musique dans tous les sens, à côté Times Square c’est de la rigolade. Tour Eiffel, pyramide de Khéops, Empire State Building, place Saint-Marc : tout se mélange, j’adore!

Des groupes d’enterrements de vie de jeune fille et garçon complètement emméchés défilent dans la rue, tandis qu’on nous distribue des cartes pour des services d’escort. On est complètement assomé par ce bazar.
On dîne au restaurant TAO, puis boite et retour dans notre majestueuse suite à l’Encore hôtel.

Pour conclure Vegas est une ville flamboyante où le mot “vice” est d’un naturel étonnant, milliers de lumières, hôtels luxueux, casinos, argent, grands magasins, bars, spectacles, restaurants…

image

image

image

image

image

 

Vendredi 15 Avril 2016 – COACHELLA DAY 1

L’heure est venue de passer aux choses sérieuses : Le Festival COACHELLA !!

Premier jour, premières magies.
Nous avons commencé la journée sous le soleil.
Ambiance de folie.

Malheureusement, je n’avais plus beaucoup de batterie pour filmer. Rien de grave, toutes les conditions sont réunies pour s’y plaire et comme le dit le fameux proverbe « La musique adoucit les moeurs ». Tacos, open-bar, open tattoos, open clothes… Une belle organisation pour s’ambiancer gentiment !

Après avoir troqué nos shorts contre des jeans et nos débardeurs contre des sweats, nous voilà arrivés à la tombée de la nuit sur le champ de bataille…

 

Samedi 16 Avril 2016 – COCHELLA DAY 2

Deuxième jour du festival, réveil aux aurores alors que nous nous sommes couchés à 4heures. Et réveil dynamique, puisque dans l’hôtel où nous sommes dès 10h, tout le monde est au bord de la piscine.

Après avoir chillé un peu, je suggère une ballade dans Palm Springs, en voiture, l’occasion de voir et revoir les paysages autour de la petite ville.

Enfin bref, je portais un maillot de bain Zara, un maillot de basket Chicago Bulls ainsi qu’une paire de Stan Smith blanche et casquette en jersey pêché sur Asos.

 

Dimanche 17 Avril 2016 – COACHELLA DAY 3

Troisième et dernier jour de festival.
Je me suis levé avec un coup de blues horriiiible.

Un peu comme quand on quittait ses camarades en colonie de vacances, même impression.
« Frèro je veux faire Coachella toute ma vie. »
Heureusement pour moi, il a fait chaud et beau. Le Coachella qu’on aime, celui qu’on fait en tee-shirt.

Calvin Harris et Rihanna, bim bam boum. Ouf. Bouillant. Terrible. Ce que vous voudrez, j’ai adoré !

Pour terminer et conclure ces trois jours de rêve.. Un mix de << grands >>. A$ap Rocky, N.W.A, Disclosure, Major Lazer et j’en passe !

Ce fut l’une des meilleures expériences de ma vie. Je pense que je vais mettre très longtemps à m’en remettre…

Time to leave… Retour à Los Angeles. Et j’ai envie de dire « See you next year for Coachella 2017 ! »

Processed with VSCO with f2 preset

Processed with VSCO with g3 preset

Processed with VSCO with c1 preset

image

image

Processed with VSCO with c1 preset

 

Processed with VSCO with c1 preset

image

image

Processed with VSCO with c1 preset

image

image

Processed with VSCO with c1 preset

image

image

image

 

PARIS MEN’S FASHION WEEK

image

 

Chers lecteurs,

Je suis désolé pour cette longue absence, cela fait maintenant plusieurs semaines que je n’avais pas publié, mais pour me justifier je peux vous garantir que j’ai de belles choses à vous raconter !

Après ma première dent, mes premiers pas, mon premier baiser et mon premier article, j’ai célébré il y a quelques semaines ma première Fashion Week. Oui, j’ai eu la chance d’être convié à certains défilés afin de découvrir les collections Prêt-à-porter homme automne/hiver 2016-2017. Un rêve pour tout bloggeur qui devient ENFIN réalité. Le fait de passer de l’autre côté de la barrière est comme une sorte de consécration..
Le seul hic, c’est que je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je flippais car je devinais bien qu’un certain « protocole » devait être adopté et je n’en connaissais malheureusement pas les règles. Et pour ne pas arranger mon cas, la météo s’est voulue désastreuse. De la pluie, de la gadoue, du vent… Des conditions peu encourageantes pour se jeter dans la fosse aux lions. Oui, avant de rejoindre un défilé, il faut réfléchir un minimum à sa tenue. Rassurez-vous, je ne dispose malheureusement pas de vêtements Dior. Mon choix s’est donc orienté vers mon dressing essentiellement constitué de pièces Zara, d’une veste Balmain et de quelques pièces achetées aux quatre coins du monde. Et c’est très bien !

 

Je vous ai préparé des critiques pour chacun des défilés auquel j’ai assisté.

Namasté.

 

DIOR :

En rouge et noir. Le show Dior, était comme une sorte de cri puissant. Les jeunes hommes débarquaient en cognant leurs Rangers stylisées sur le sol. On voyait en flash accéléré des pantalons à fleurs avec des pulls damiers, bombers à la doublure camo, pantalons à zip, survêtements aux motifs losanges années 70’s, détails aux couleurs vives, des costumes noir impeccables, comme des images graphiques subliminales. Tout se mélangeait mais tout était à sa place: on aurait dit une armée, oui toujours, de jeunes garçons fleur bleu endurcis, qui prennent le pouvoir, tandis qu’une vidéo de visages en lévitation continuait à nous envoyer des signaux rouge, noir. Et tout cela avait quelque chose d’efficacement poétique avec ses bonnets et ses longs pantalons. L’impression d’être dans un jardin new wave et industriel. Et de s’y perdre, de la bonne façon.
Pour conclure, l’homme Dior se positionne avec un équilibre parfait entre l’urbain et le sophistiqué avec la justesse d’un orfèvre. On attend ce citadin relax avec impatience.

image

image

 

 

SONGZIO :

 

J’ai été surpris par Songzio, cette sublimissime marque Coréenne dont j’ignorais l’existence

Le défilé de cette saison m’a littéralement subjugué avec une collection printemps été 2016 forte donnant la part belle aux imprimés et des jeux de matières surprenants. Les imprimés envahissent les costumes de la collection, ils rappellent la roche et ses différentes variantes de couleurs, tout en restant abstraits. On joue sur les silhouettes avec des coupes courtes, puis plus amples, l’accumulation de couches donne un effet trompe l’oeil. Les coupes sont toujours extrêmement précises. Une collection enlevée et moderne.

image

image

 

 

LANVIN :

 

Côté Lanvin on retrouve beaucoup de gris, de bordeaux dans cette collection à la palette sourde, aux matières comme patinées par le temps. Des baskets sont colorées à la bombe de peinture. Le costume masculin est repensé, avec des coutures apparentes, des manches aux airs de doublures. Les garçons ont les cheveux longs ou mi-longs, un peu gras ou décolorés pour une touche grunge, la raie au milieu.

 

SANKUANZ :

 

Je termine cet article par Sankuanz ou l’on retrouve l’amour du créateur pour le concept de la dualité, mêlant volumes gargantuesques et coupes nettes et radicale pour un résultat surprenant, audacieux et provocant. S’amusant à jouer des motifs et imprimés en passant par des touches subtiles et psychédélique. On retrouve des vestes en laine rayées aux revers accentués avec des pantalons assortis semblables à des pyjamas, mais toujours facile à porter et à associer. Le patriotisme de l’artiste est par ailleurs marqué par la redéfinition de l’imprimé exclusif du drapeau qui, privé de ses symboles clairs, se transforment en une forme abstraite.
Pour conclure, cette collection possède un style spontané et intemporel, laissant place à une modernité insouciante et libérée.

image

 

imageimage

image

image

BE MY GUIDE IN MIAMI

image

 

Aujourd’hui j’ai décidé d’interviewer mon ami Daniel,

Et c’est sa première sur mon blog !

 

Daniel, c’est surtout le mec qui inspire non seulement par son look et son lifestyle hors du commun… Le genre de mec qui dégage une sorte d’aura un peu à la Chuck Bass.

 

Si je devais le décrire en un mot… LA bonne humeur ! Daniel ? C’est le genre d’ami que l’on aime toujours prés de soi, car il voit toujours du positif dans ce qui nous arrive ( ou pas ) et avec qui il est bon de rien ne faire, parce que pour lui, il y a toujours un truc à partager . Pas un moment ou il refuse de mélanger les ambiances, les amis, les projets, les voyages… Alors quoi de mieux que de lui demander de nous embarquer à travers son univers. Bon puis c’est aussi l’ami avec qui j’aime travailler parce-que quand il s’agit de bosser il est très sérieux.

 

Que dire sur sa timeline ?

Ses envies, ses coups de cœur… Bref la timeline de Daniel c’est un peu comme un condensé des livres Martine version Parisien en 2016.

Je cite : Daniel à Tel Aviv, Daniel à Koh Samui, Daniel à Marrakech, Daniel à Roland Garros, Daniel fait de l’hélicoptère…

 

Certains diront que son compte n’a pas grand intérêt informatif. Je rétorque qu’il est toujours intéressant de savoir ce que fait, voit, mange, écoute un garçon influent en 2016, juste histoire d’être au courant et de ne pas passer à côté de la dernière mode.

 

Il y a toujours des trucs à découvrir, et surtout à partager, pas un moment ou il refuse de se confier sur sa vie, mais pas seulement…

Je vous emmène à la découverte de son univers.

Et justement dans le cadre de ses vacances, il était à Miami et j’aimerais vous faire partager le coup de cœur qu’il a eu pour cette ville !

Miami… Ça vous tente ? Capitale de la Floride aux multiples facettes culturelles.

 

LET’S GO FOR THIS INTERVIEW !

 

Tout d’abord avant de commencer l’interview je tiens à te remercier sur ta description qui m’a beaucoup touché. Commençons par mes endroits préférés.

 

As tu un quartier préféré ?

Bien évidemment mon quartier préféré, c‘est le quartier touristique de South Beach :on y trouve tout, que ce soit les restaurants chics , cheap, ainsi que des boutiques incroyables, des concept stores ‘’atrium’’ des hotels de fou comme le W et le Setai .il y aussi des plages comme dans les films américain avec des femmes au plastique de rêve.

 

Ou se loger si je viens une semaine là-bas ?

Je vais te conseiller le meilleur hotel pour moi. C’est le setai , il est situé en plein cœur de South Beach à coté des boites de nuit , des restaurants lounges. Il a une caractéristique incroyable c’est sa terrasse avec une architecture qui t’en met plein la vue où l’on peut apercevoir le coucher de soleil.

 

Quels sont tes restaurants préférés ?

Voici ma liste

-Zuma

Dans le centre commercial, qui ressemble a notre avenue montaigne, il y a deux restaurants hyper bon : Makoto et Carpacio.

-Cipriani

Le matador à l’hotel Edition ( il faut aller aussi au bowling de l’Edition qui est très classe)

Baoli

Villa azur

Bagatelle

Le soho

 

Un massage ?

Je vous conseille d’aller au Fontainebleau c’est un des hotels les plus grands et un des plus connus de miami. Les masseuses sont très jolies et il a une particularité c’est qu’il y a un bed adapté pour les femmes enceintes.

De plus il y a la plus grande boite de miami ‘’le Liv’’ dans cet hôtel.

 

Un endroit secret ?

Dans le célèbre centre commercial d’aventura il y a un magasin qui m’excite : c’est une boutique version colette en 10000 fois mieux car ils ont une sélection de vêtements et de sneakers qui correspond parfaitement à mon style .

Le magasin s’appelle « Unknown miami »

http://www.unknwn.com/

 

Boire un verre ou danser ?

Baoli

Bagatelle

Villa azur

Ces 3 restaurants ont la particularité qu’au fil des heures, la musique augmente et ils se transforment petit à petit en club. Et d’ailleurs on y mange très bien

 

Une escapade en dehors la ville?

Je vous conseille les Everglades de miami, c’est vraiment atypique, rigolo et très nature. Je vous en dit pas plus il faut le faire.

 

Un perfect day ?

Petit dej au miami juice à Sunny Island , c’est très healthy et très a la mode ensuite sur le chemin, Aventura mall, pour les amoureux du shopping. Il est aussi important de bronzer haha donc se poser à la plage du Setai et y rester pour boire un verre jusqu’au coucher de soleil au Setai.

Puis se préparer pour dîner. A bagatelle pour bien commencer la soirée, et vers 2h du matin pour les plus chauds d’entre vous prenez un taxi et direction le Liv club.

 

A Ne pas manquer?

Voir un match de l’équipe de basket des Heat lets go heat !! .

Et le casino au quartier Hollywood de miami, à l’hotel hard rock.

 

Merci pour cette interview, à très vite !

 

Instagram :

@DanielBenharrouch

 

image

image

image

image

24 HOURS IN HONG KONG

 

« Tu sais ce que j’aimerai faire là ? », « Non, vas-y dis-moi », « Filer à l’aéroport tout de suite, choisir une destination au hasard et partir, comme ça, sur un coup de tête ».Çà, c’est une conversation qu’on a TOUS déjà eu avec son meilleur ami mais qui n’a jamais quitté la case du « toujours rêvé, jamais réalisé »… Bon, ça ne s’est pas vraiment passé comme ça, mais presque : il y a un mois, Yaron et moi avons décidé de dire au revoir à la morosité Parisienne, direction Hong Kong pour 24h!

Je vais vous faire partager le coup de cœur que j’ai eu pour cette ville ! Hong Kong…
Ça ne vous parle pas trop ? Capitale économique de la Chine, elle est considérée comme la nouvelle New York. Alors, hop ! Destination la Chine pour votre prochain voyage !!!

VICTORIA PEAK

Aucune visite à Hong Kong ne serait complète sans profiter de la vue à 360° sur les étendues de gratte-ciel , offerte au sommet du Peak, le point le plus élevé de l’île de Hong Kong. Pour les plus actifs et les plus motivés, plusieurs chemins permettent d’atteindre le sommet de la colline. La plupart des visiteurs préfèrent cependant emprunter le funiculaire qui gravit la colline en suivant un angle invraisemblable. Pensez à visiter le musée situé au terminus inférieur du funiculaire.

LES MARCHÉS DE MONGKOK

Le centre de Hong Kong est jonché de marchés vendant tout ce que vous pourriez imaginer, et même ce que vous ne pourriez pas. Les meilleurs endroits pour les souvenirs sont les rues bondées et très animées de Mongkok où on peut s’essayer à marchander les prix avec les locaux. Le marché Ladies Market sur la rue Tung Choi est l’un des plus connus de la ville et probablement le meilleur endroit pour trouver des bijoux sympa, des accessoires de smartphone, des services à thé, des vêtements et des copies de sacs à main de créateurs. Les prix y sont cependant adaptés aux touristes et le marchandage est donc fortement recommandé

Pour conclure Hong Kong est chic, et choc. Elle brille et se distingue sous les ciels d’Asie par sa créativité, par son souffle d’indépendance, par son ambition portée par la nouvelle génération et ses buildings gigantesques. Mais elle conserve des pudeurs de jeune fille aux joues rose tendre, reflets des fleurs de pêcher qui éclosent pendant les séances de tai chi dans les jardins municipaux. Mais après tout, le symbole de Hong Kong est une fleur, rose elle aussi, et on la retrouve sur le drapeau national mais aussi sur le dollar, celui de Hong Kong bien sûr.

 

image

image

image

image

image

image

sans-titr22e

45

21

455